La sophrologie




L’envol de soi, avec soi, en soi, vers soi

(σος) SOS: sérénité, équilibre, harmonie
(φρήν) PHREN : esprit, conscience
(λογος) LOGOS: science, étude, discours
 

Étude de l’harmonie de la conscience.

Qu’est-ce que la sophrologie ?

La Sophrologie est une méthode psycho-corporelle qui se base sur la respiration et la relaxation. Elle a été inventée par le neuro-psychiatre colombien Alfonso Cyacedo.


La Sophrologie propose une méthode simple qui permet d’intégrer le corps comme réalité vécue, elle permet la relaxation physique et psychique, d’acquérir une conscience de la réalité de façon plus objective et de pouvoir optimiser les capacités et valeurs positives de la personne.


Elle canalise, régularise, tout en harmonisant le rapport psychophysique, donc favorise une meilleure approche de la réalité.
Elle facilite la relation aux autres et à son environnement, au monde qui nous entoure, voire au monde dans sa globalité.
Elle vise à l’autonomie et permet de mieux gérer les situations de stress, les émotions, les pensées, le corps.
Elle tend à développer la confiance en soi, l’action positive.
De plus, elle est facile à acquérir et les pratiquants peuvent la mettre en œuvre au quotidien, que ce soit chez eux ou ailleurs. 

Applications

L’élève ou patient, le sophronisant, acquiert progressivement une conscience de son corps, de ses émotions et de son être ainsi qu’une autonomie dans la méthode. Il réduit sa tension musculaire, sa tension psychologique, tout en gardant un niveau de vigilance correct ; c’est le niveau sophroliminal, état entre veille et sommeil, qui évite l’endormissement ou même la somnolence, par l’utilisation de postures correctes et d’une respiration adaptée, qui doit beaucoup aux ancestrales pratiques du zen.

L’approche socio-prophylactique

La sophrologie socio-prophylactique s’intègre dans une démarche de qualité de vie, d’enrichissement de la vivance personnelle, d’optimisation des ressources et des capacités de chacun à vivre et à évoluer en harmonie dans son environnement. C’est dans la branche socio-prophylactique (non thérapeutique) que s’ancre ma pratique. Le sophrologue, dans ce cas, se consacre au domaine pédagogique (prévention, enseignement, arts…) ainsi qu’au domaine social (prévention, groupes d’entraînement…). J’ai également choisi de me spécialiser, grâce à des formations complémentaires, dans les domaines suivants :

 

Le stress, le sommeil, la sophrologie ludique créativité, la sexualité, la douleur et cancer, enfance et jeunesse, la confiance en soi et l’estime de soi, la gestion des émotions, la créativité, audition et les acouphène, relaxation non verbale, nos aînés.

Haut de page