Santé Prévention avec la sophrologie




« Existe-t-il pour l’homme un bien plus précieux que la santé » ?

Socrate

La sophrologie : un plus pour la santé

« Prendre soin de soi », « Prendre sa santé en main », voici des injonctions sérieuses que nous entendons de la bouche de notre médecin, de notre entourage, ou bien dans les campagnes de santé publique.
Le sujet est sérieux, parfois grave et douloureux.
La sophrologie est justement un moyen de prendre soin de soi, de manière douce et plaisante parce qu’elle contribue à une meilleure hygiène de vie, mentale et physique, en diminuant la réceptivité aux stress et aux agressions quotidiennes, morales et physiques.
Elle peut donc être utilisée pour se maintenir en bonne santé, mais aussi comme un complément aux soins dans lesquels vous êtes engagés.

Les bienfaits de la sophrologie sur la santé

Les exercices pratiqués favorisent une meilleure écoute du corps par la redécouverte graduelle des sensations corporelles. L’utilisation de la respiration et des exercices de concentration participe à la détente mais aussi à l’équilibre du corps et de l’esprit.
En développant une meilleure perception de ses propres besoins physiologiques et psychiques, des effets positifs sont constatés.
Elle permet:
d’améliorer la qualité du sommeil, l’utilisation adaptée du mouvement, l’amélioration du processus de récupération, la dynamisation des capacités de résistance aux maladies, la prise de conscience de ses ressources internes, l’ajustement de son rythme de vie, le renforcement des capacités à vivre au présent et le développement d’une forme
de pensée plus positive.
Les médecins (généralistes, psychiatres) et les psychologues, ostéopathes, kinésithérapeutes, conseillent désormais l’apprentissage et la pratique régulière de la sophrologie comme complément aux soins ; ils reconnaissent les bienfaits de cette approche, résultant notamment de sa capacité à appréhender la personne dans sa globalité.
Actuellement la Sophrologie prend toute sa place dans les actions de prévention-santé (« prévenir plutôt que guérir »), tant au niveau national que local puisque les Caisses de Mutuelle Complémentaire commencent à encourager leurs adhérents à se maintenir en bonne santé, notamment par cette pratique.

Haut de page