Troubles sexuels Nantes Sophrologue




Troubles sexuels

« Ce qu’il y a de plus subtil dans l’homme c’est la sexualité. »

Louis Ferdinand Celine

La sexualité mobilise à la fois le corps (le physique), le coeur (le psychisme, les émotions), et l’esprit (le mental). L’origine des troubles de la sexualité est à rechercher à ces trois niveaux. Or, la sophrologie agit sur ces trois dimensions de manière à prendre en compte l’individu dans sa globalité : c’est ce qui en fait un outil précieux pour apprendre à dépasser progressivement les difficultés que l’on peut rencontrer dans sa/sesrelation(s) sexuelle(s).

Comment la sophrologie participe à l’épanouissement de la sexualité ?

Tout d’abord en favorisant la conscience de la respiration  pour apprendre à se recentrer et évacuer les tensions.
C’est une étape fondamentale dans le cheminement vers une sexualité plus épanouie.
Les exercices de Relaxation Dynamique, vont permettre d’affiner et d’intensifier les sensations corporelles du sophronisant pour activer une meilleure conscience de soi et renouer avec sa sensorialité.
Un corps qui se ressent bien, est un corps qui se sent bien, et qui alors est ouvert au plaisir.
En pratiquant la sophrologie, il devient possible d’évacuer les émotions négatives : les pensées disharmonieuses et obsédantes, l’anxiété, principale cause des troubles de la sexualité sur le plan émotionnelle, le stress, bien souvent responsable de la baisse de la libido.

La pratique de la sophrologie contribue à une harmonie globale en aidant à :
Renforcer son estime de soi
Apprendre à se regarder, à mieux se connaître
Développer et dynamiser sa sensualité
Retrouver sa féminité, sa virilité
Retrouver un équilibre précieux entre vie privée et professionnelle
Prendre du recul, prendre de la hauteur
Réinstaurer un équilibre sexuel dans le couple
Libérer la sexualité de ses carcans, de ses freins et de ses obstacles, le plus souvent.

« Troubles de la sexualité » : de quoi parle-t-on ?

Dans la sexualité féminine, les troubles de la sexualité recouvrent l’anorgasmie, la sécheresse vaginale, les rapports douloureux par exemple.
Chez l’homme, le mot « trouble » peut renvoyer aux éjaculations précoces, ou à la perte d’érection.
Ce sont souvent des blessures morales profondes qui sont à l’origine des difficultés rencontrées dans la sexualité ; des blessures narcissiques par exemple, ou bien la perte d’une partie de son identité sexuelle (féminine ou masculine).
La Sophrologie peut constituer, à ce niveau également, une aide précieuse pour atténuer la douleur de ces blessures.

Si vous avez d’autres questions ?

Je suis à votre disposition pour y répondre. Contactez- moi

Haut de page