Associations et structure

Associations

Travaillez- vous pour une association d’aide aux personnes atteintes par le VIH. Si oui, pensez-vous que la sophrologie à sa place dans ce cadre?En tant que bénévole ou personne travaillant avec les séropositifs , quels sont les points de la sophrologie que vous appliquez ou appliquerez dans votre association? Que peut apporter la sophrologie aux bénévoles ou personnes travaillant avec les séropositifs ?

M  Act44

Oui, et cette association accueille maintenant aussi d’autres pathologies invalidantes. Oui, Principalement parce que le corps de ces malades devient très souvent lourd à porter dans tous les sens du terme. La lecture du corps, pour l’instant. Elle est importante particulièrement pour les bénévoles, prendre du recul sur les situations pour examiner les réels besoins des malades avant de leur venir en aide. Afin que ces actions ne créent pas des dépendances mais soient un réel accompagnement. Même chose pour les professionnels .

Bilan du Directeur d’Actif Santé

Tout ce qui peut dans le cadre de la prise en charge globale d’une affection longue durée comme le VIH apporter du bien être aux personnes concernées est bon à prendre.
Aussi lorsqu’une possibilité d’avoir des séances de sophrologie a été évoquée dans le réseau Ouest de Actif Santé, nous avons sauté sur l’occasion.
L’intérêt était grand puisque lors d’une de nos rencontres de 30 personnes, une vingtaine a participé à une séance d’explication et d’initiation. Il s’en est suivi des séances collectives en petit groupe d’environ 5 à 9 personnes avec une vraie régularité, la satisfaction des membres du groupe a été au rendez vous.
C’est pourquoi, nous avons évalué les bénéfices de cette pratique d’abord collective avec un professionnel mais qui peut se prolonger par une suite chez soi sans sophrologue, nous tentons aujourd’hui de poursuivre l’expérience et de l’élargir progressivement vers d’autres endroits de notre réseau National de personnes séropositives au VIH et/ou aux virus de l’hépatite.
L’intérêt de la sophrologie dans notre problématique de santé est véritablement de reprendre conscience réellement de son corps, à tous les niveaux anatomiques, sensitifs et moteurs.
Or dans les affections longues durées et particulièrement dans la maladie VIH, l’estime de soi est déterminante pour supporter la vie quotidienne, le stress aggravé quelquefois de stigmatisation et les conséquences des traitements, une certaine culpabilité portée par les modes particuliers de contamination peut s’être exercée sur les sujets, et la reprise en main de son corps et de son mental, son acceptation peuvent encourager l’augmentation de l’estime.

J P B Président de Actif Santé Nantes

Haut de page